CULTURE ET RELIGION À BALI

La religion
Alors que l’Indonésie compte la plus grande population musulmane du monde, Bali fait figure d’exception puisque c’est la seule île hindouiste du pays. La religion fait partie intégrante du quotidien des Balinais. Chaque jour, il y a de nombreuses célébrations auxquelles les touristes peuvent assister. Celles-ci sont plus importantes dans les grandes villes, notamment les soirs de pleine lune. Les petits villages préfèrent, quant à eux, des célébrations plus authentiques et intimistes.
La danse
La danse est le moyen d’expression utilisé autant dans la religion que pour raconter  les épisodes de l’épopée hindoue du Ramayana ou encore les légendes et croyances traditionnelles. C’est une sorte de théâtre dansé et lors des cérémonies, les adultes comme les enfants enfilent masques, tiares et autres costumes typiques pour danser l’histoire des dieux au rythme de la musique traditionnelle jouée par un orchestre composé de très nombreux musiciens avec comme principal instrument un genre de xylophone.
La peinture
La peinture est également un moyen d’expression très présent à Bali et étroitement lié à la religion puisqu’elle tire ses origines des anciens panneaux de sanctuaires et des calendriers astrologiques illustrés. La ville d’Uud est considérée comme le berceau de l’art balinais. Les tableaux naïfs que l’on trouve dans les galeries de peinture ont pris leur essor dans les années 30 sous l’impulsion d’artistes occidentaux venus s’installer dans l’île. C’est à cette époque que les balinais prirent alors conscience qu’ils pouvaient s’adonner à la peinture pour leur plaisir en représentant les sujets de leurs choix et non plus uniquement en lien avec la religion.

 

GASTRONOMIE

En Indonésie, le riz est l’aliment de base, bien sûr, et le plat national est le nasi goreng : riz frit avec des œufs, de petits morceaux de viande et de légumes, ou encore des crevettes.
Mais la nourriture indonésienne, et plus particulièrement à Bali, est à l’image de la mozaïque ethnique que représente le pays : riche, surprenante, variée et colorée. Le porc, le poulet, les produits de la mer et les légumes sont très utilisés et cuisinés avec des épices.
Parmi les plats balinais les plus connus, on retrouve le lawar (mélange de noix de coco, de piment, avec de la viande et du sang de porc ou de poulet), le Bebek betutu (canard farci d’épices, enroulé dans une feuille de bananier), les sate balinais appelés sate lilit à base de viande épicée, le Babi guling ou celeng guling (cochon rôti et assaisonné de piment, de curcuma, d’ail et de gingembre).