Fermer Inscription newsletter

Découvrir Zanzibar

Le nom de Zanzibar fait rêver plus d’un voyageur et est associé aux épices, à la mer, à la culture orientale, aux sultans d’Oman, mais peu de gens savent situer cette île précisément.  Situé à une quarantaine de kilomètres en face de la Tanzanie dont il dépend, entre le canal du Mozambique à l’Ouest et l’Océan Indien à l’Est, l’archipel de Zanzibar est composé de plusieurs centaines d’îles et îlots dont Unguja, l’île principale que l’on appelle Zanzibar, Pemba, la deuxième plus grande île au nord de Zanzibar et Mafia, petite île au sud de Zanzibar.
Découvrir Zanzibar, c’est assurément vivre un dépaysement intense, un mélange d’Afrique, d’Orient, d’Océan Indien, de culture swahili. C’est aussi marcher dans les traces des sultans d’autrefois et imaginer la splendeur passée de Stone Town avec ses palais ouverts sur l’Océan. Zanzibar est une île chargée d’histoire, un carrefour commercial sur la route des épices. D’abord occupé par les perses, Zanzibar est devenu un comptoir portugais, puis l’île est devenue un sultanat en passant sous la domination d’Oman qui transféra même sa capitale de Mascate à Zanzibar. Les anglais y établirent un protectorat en 1890 jusqu’à ce que l’indépendance de Zanzibar soit proclamée en 1963. Le sultanat a définitivement pris fin en rejoignant le Tanganyika pour constituer avec lui la Tanzanie en 1964.
La richesse de Zanzibar provenait du commerce des épices, de l’ivoire mais aussi de celui de l’esclavage introduit par les sultans omanais. Les esclaves venant d’Afrique travaillaient dans les plantations ou étaient vendus en Inde ou en Perse. Ne manquez pas de visiter l’émouvant mémorial de l’esclavage à Stone Town.
Prenez le temps de visiter la vieille ville de Stone Town, fondée par les Perses de Chiraz au IXème siècle et inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle doit son nom au fait que ce fut la première ville africaine à avoir été construite en pierre. Elle a gardé de nombreux vestiges de sa splendeur passée même si certains sont en mauvais état. N’hésitez pas à vous perdre dans les ruelles de la vieille ville, à déambuler dans le marché animé, à humer les odeurs de clous de girofle séchant sur les routes, de cardamone ou de vanille, découvrez de belles portes en bois au détour d’une petite rue et franchissez la porte des anciens palais reconvertis en hôtels de luxe.
Nous avons été éblouis par la blancheur et la finesse du sable des plages bordées de cocotiers, par les couleurs de la mer et toutes ses nuances de bleus, fascinés par le spectacle des dhows, les bateaux traditionnels en bois et leur voile triangulaire se détachant sur l’Océan turquoise, émerveillés par la beauté de la nature et la végétation luxuriante, étonnés par le spectacle des femmes drapées dans des tissus colorés ramassant à marée basse les algues qu’elles cultivent pour les revendre pour l’industrie cosmétique.  Nous avons aimé plonger dans le sanctuaire marin protégé autour de l’île de Mnemba et embarquer sur un petit bateau traditionnel pour une excursion dans le lagon.

 Se déplacer

Zanzibar n’est pas une très grande île mais les trajets peuvent être longs en raison de l’état des routes. L’île s’étend sur 80 kilomètres du nord au sud et 35 kilomètres d’est en ouest. Comptez environ 15 minutes entre l’aéroport et Stone Town et 1 heure pour vous rendre sur la côte.  Pour découvrir Zanzibar d’une façon authentique, empruntez un « dala dala », les transports collectifs, à condition que vous ne soyez pas pressé car ces taxis-brousse aux horaires plus qu’aléatoires ne partent que lorsqu’ils sont pleins et transportent aussi bien des passagers que des animaux, des fruits et légumes,  .. Il est possible de louer une voiture ou une moto à Zanzibar mais il n’y a aucune enseigne internationale de location de voitures, ce ne sont que des loueurs locaux. La conduite est difficile en raison de l’état des routes, de la vie animée dans les villages autour des routes et du fait que les panneaux d’indication sont inexistants. Mais si vous avez un esprit d’aventurier, n’hésitez pas à tenter cette expérience pour découvrir la beauté de cette île. 2 recommandations toutefois : ne pas rouler de nuit en raison des nombreux nids de poule sur les routes et ne pas oublier que l’on conduit à gauche. La nuit tombe très rapidement vers 18h.
Dans certains hôtels ou à proximité, vous pourrez louer des vélos tout chemin pour explorer en liberté les villages de pêcheurs et découvrir les plages environnantes. Il y a peu de dénivelé mais les chemins sont cahoteux.

INFORMATIONS IMPORTANTE

Interdiction des sacs plastiques : La réglementation interdisant l’usage de sacs plastiques en Tanzanie est entrée en vigueur le 1er juin 2019. Il est donc interdit aux voyageurs étrangers d’importer dans leurs bagages tous types de sacs plastiques. La loi prévoit des sanctions pouvant aller jusqu’à 200 000 shillings (77 €) et 7 jours de prison. Les autorités autorisent néanmoins les sacs plastiques à fermeture imposés par les compagnies aériennes pour le transport de produits sanitaires. Des contrôles seront effectués à l’arrivée.

INFORMATIONS PRATIQUES

Contrairement au reste de la Tanzanie, l’islam est la religion dominante à Zanzibar à plus de 90%. La société reste très traditionnelle et les femmes sont voilées dans des étoffes multicolores, par respect des traditions et de la religion.  Les zanzibarites sont accueillants et très tolérants vis-à-vis des touristes mais une tenue décente est attendue en ville et dans les villages. Évitez de vous promener en short et les épaules nues. Les touristes qui déambulent en short dans le marché de Stone Town au milieu des habitants faisant leurs courses sont perçus comme de grossiers personnages irrespectueux.
Vous trouverez du vin et de l’alcool dans tous les restaurants d’hôtels et dans la plupart des restaurants de plage. L’islam pratiqué à Zanzibar est un islam modéré. La seule exigence envers les touristes est de ne pas manger ni boire en public pendant le ramadan afin de respecter leur pratique religieuse.
Comme dans la plupart des zones tropicales, il est déconseillé de boire l’eau du robinet et conseillé de peler fruits et légumes avant de les consommer.
Quelques exemples de prix : 1 petite bouteille d’eau coute entre 20 et 40 cts d’€, un régime de bananes environ 1.50 €, une bière locale (Safari, Castle Lager ou Kilimanjaro) 1€ environ.
Vous trouverez d’excellents fruits et légumes à Zanzibar : bananes, mangues, ananas, papayes, oranges, tomates, patates douces, manioc… Les épices et piments sont à profusion : clous de girofle, cannelle, cardamome, curcuma, poivre, noix de muscade, vanille, gingembre, …
Les poissons, fruits de mer, poulpes sont abondants et cuisinés en curry, en masala, au lait de coco, ou grillés tout simplement, accompagnés de riz ou de manioc.

Langue : Swahili et anglais. Il n’y a pas de langue officielle en Tanzanie.
Décalage Horaire : GMT+3 – Décalage avec la France : + 2 h en hiver/+1 h en été.
Temps de Vol : Aucun vol direct entre Paris et Zanzibar. Compter environ 15h de voyage.
Électricité : 220 V. Prises électriques à trois fiches, deux plates horizontales et une verticale (comme en Grande Bretagne). Adaptateur type GB.
Forme de l’État : République – Capitale : Dodoma (capitale officielle) – Dar es Salam (capitale administrative et économique).
Population : 50,14 millions d’habitants en Tanzanie – 796 903 habitants à Zanzibar.